BOGU - YOROI - KABUTO  ANCIENS A VENDRE

CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

 

 

VENTE DE BUGU 武具- YOROI - KABUTO - ANCIENS

L'Atelier du Sabre Japonais, vous propose des pièces anciennes de Bugu 武具 :

 

  • Yoroi

  • Kabuto

  • Etc..

Nous pouvons  faire pour vous des recherches suivant vos besoins.

Pour ce faire, nous définissons ensemble votre cahier des charges avec :

  • L'état de la pièce (Très bon, bon, etc..)

  • L'age de la pièce (Période Meiji, Edo, etc..)

  • Fourchette de prix maximum (Pour ne pas avoir de surprise)

Les prix des Bugu sont fonction de leur état, de leur rareté et de leur période ou âge.

 

CATALOGUE DE PIÈCES UNIQUES ET AUTHENTIQUES

PROPOSÉES A LA VENTE

Description des marchandises proposées à la vente : Les marchandises sont décrites en fonction des connaissances sur l'objet du moment et peuvent être modifiées à tout moment, en fonction de l'évolution de celles-ci. Les descriptions ne sont pas des Expertises, mais sont le reflet des connaissances acquises sur le sujet et n'engage en aucun cas les personnes qui les ont rédigées. Elles sont réalisées en toute transparence et faites de toute bonne foi, sans falsification de quelque sorte que ce soit.

BUGU 武具- YOROI - KABUTO

CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

ASSEZ RARE ET AUTHENTIQUE KABUTO ANCIEN ET D'ORIGINE

En voir plus

KABUTO Fin Edo (1830-1850)

Réf : kabu21052020 - Kabuto de la fin de la période Edo (1830-50)

Type : Kabuto

  • Certificats et documents :  Non   

  • Description : Assez rare et authentique Kabuto ancien complet et d’origine

  • Signature :  Non   

  • Date inscrite :  Non   

  • Époque : Fin Edo, 1830-50

  • Origine : Province de Kaga (Située sur la Mer du Japon, au sud de la péninsule de Noto)

 

Caractéristiques :

  • Dimensions : Environ - Diamètre 34cm – Hauteur 20cm

  • Matériau : Acier

  • Poids : 1759 grs

 

  • Koshimaki (Construction du bol) : De type « Hari Bachi » assemblage de 6 plaques métalliques sans rivet apparent, sans nervures ni arêtes

  • Hachi (Forme du bol) : De type « Goshozan »

 

  • Shikoro (Protège nuque) : De type « Etchu-Jikoro », presque droit, formé de 3 lames et souvent associé avec de petits Fukigaeshi

  • Fukigaeshi (Oreilles) : De type « Petites ». Recouvertes de laque rouge texturée. À l'origine, les Fukigaeshi empêchaient les coups de sabre des venir couper entre les lames du Shikoro et de couper le laçage. Au 15éme siècle, elles ont été grandement raccourcies. À la fin du 16éme siècle, elles n’étaient plus qu’un vestige, n'étant souvent guère plus que des brides en forme d'oreille (les Hachitsuke-no-ita) du shikoro. En fait, certains casques n’avaient pas du tout de Fukigaeshi.

  • Mabi-Sa-Shi (Visière) : Recouverte de laque rouge texturée, aussi appelée Tataki urushi nuri (Ou laque martelée).

 

  • Mon, laqué : Kamon représentant 2 astres le soleil et le croissant de lune sur un trace de bâtiment. Le i no me en partie supérieure, pouvait aussi représente un croissant de lune en partie inférieure et le soleil, le croissant ayant pu être laque d’or, comme on peut le trouver sur d’autres casques. Clan restant à déterminer. Possible : filiation avec le Clan Chiba du nom de la même ville.

  • Emblème/Signes particuliers : « I no me ». Ce symbole en forme de haricot, utilisé depuis les temps très anciens, pour éloigner les "mauvais esprits", le "mauvais œil" et protéger du feu, est en relation avec l'eau protectrice. Il se rapporte à l'animal du zodiaque japonais : le sanglier, qui est le 12éme et dernier signe de l’horoscope. Ce symbole que l'on retrouve un peu partout en architecture traditionnelle et sacrée (Temple, sanctuaire), sur les Tsuba, les Kogatana etc... (Signe de bon augure) s'appelle « I no me » (Soit : œil de sanglier) 猪目. Ornement fréquemment rencontre au niveau des Bugu pour la protection des hommes en armes. Mais, par extrapolation, il a aussi dû être utilisé comme Monsho ou Kamon (Emblème familial)

  • Qualité :  Bonne  

  • État :   Bon  

  • Défauts : Petits éclats de laque sur l’extrémité des 2 Fukigaeshi (Oreilles), cordon d’attache et doublure en mauvais état, dans leur « jus »

TRÈS SPECTACULAIRE, RARE ET AUTHENTIQUE KABUTO ANCIENS AVEC SON  MENPO

En voir plus

TRÈS RARE KABUTO ET MENPO - Non signés - Fin 16éme siècle

Casque et masque de Samouraï, de l’époque MOMOYAMA(1573 à 1603)

PRIX : sur demande

Frais de port et support inclus.  Pour les autres pays nous consulter.

 

Réf : kabu18112020 - Kabuto et Menpo de la fin de l’époque Azuchi Momoyama (1573 à 1603)

  • Type : Kabuto et Menpo

  • Certificats et documents :  Non   

  • Description : Très rare, ancien et complet Momonari Tobikuchi Kabuto, avec 2 grands Wakidate dorés, un Maedate, un Shinobi-no-o et Menpo avec Yodarekake. Ce Kabuto aurait été porté par des dignitaires et guerriers de très haut rang, qui se seraient succédés. Les Mon du clan Tokugawa (assez effacés et très peu visibles), sur tout le Shikoro, indiquent qu’au début de l’époque Edo, ce Kabuto aurait été vraisemblablement porté par un dignitaire et guerrier de très haut rang de ce même clan (voir le montage photo de la simulation numérique), apportant un nouvel éclairage historique.

  • Signature :  Non   

  • Date inscrite :  Non   

  • Époque : D’origine de l’époque Azuchi Momoyama (1573 à 1603), puis épisode historique début Edo, pendant le règne du Shogun Tokugawa Ieyasu (1543 - 1616).

  • Origine : Lieu non spécifié

 

Caractéristiques Kabuto :

  • Dimensions : Environ - Diamètre 68 x 47cm – Hauteur 30cm

  • Matériau : Fer

  • Poids : Kabuto 2000 grs

 

  • Koshimaki (Construction du bol) : Assemblage de 3 plaques

  • Hachi (Forme du bol) : De type Momonari Kawari, en forme de pêche, cette forme est directement inspirée des casques européens.

 

  • Shikoro (Protège nuque) : De type « Hineno-Jikoro », presque droit, formé de 3 lames et d’une base associée avec de petits Fukigaeshi. Le Hineno-jikoro, fut la création d'un armurier connu sous le nom de Hineno Oribe-no-Kami. Ce type de Shikoro était très populaire au cours de la dernière partie du 16éme siècle.

  • Fukigaeshi (Oreilles) : À l'origine, les Fukigaeshi empêchaient les coups de sabre des venir couper entre les lames du Shikoro et de couper le laçage. Au 15éme siècle, elles ont été grandement raccourcies. À la fin du 16éme siècle, elles n’étaient plus qu’un vestige, n'étant souvent guère plus que des brides en forme d'oreille (les Hachitsuke-no-ita) du shikoro. En fait, certains casques n’avaient pas du tout de Fukigaeshi.

  • Mabi-Sa-Shi (Visière) : Recouverte à l’intérieur de laque rouge.

 

  • Mon, laqué : Plusieurs Mon du clan «Tokugawa » ont été peint en Maki-e (à la poudre d’or) sur le Shikoro 

  • Emblème/Signes particuliers : "Maedate "Cercle doré" représentant le soleil.

  • Qualité :  Bonne .

  • État : Le Kabuto est en assez bon état par rapport à son âge, cependant comme tout objet ancien, il a des défauts : plusieurs éclats de laque à l’intérieur et à l’extérieur.

  • Défauts : Petits éclats et écaillage de laque sur le bol, sur la visière l’extrémité, cordon d’attache et doublure d’époque.

Caractéristiques Menpo :

  • Dimensions  : Environ - Hauteur 16cm – Hauteur 21cm

  • Matériau : Fer

  • Poids : 434 grs

  • Menpo de type : « Me no shita ho ». L’extérieur est de type : Tetsu-ji (en fer brut, non laqué) et l’intérieur : laqué rouge

  • Yodarekake (protège gorge) : De type « Hineno-Jikoro », formé de 5 lames, assemblées par des liens en cuir.

 

  • Époque : Azuchi Momoyama (1573 à 1603)

 

 

  • Défauts : Le Menpo est en assez bon état par rapport à son âge, cependant comme tout objet ancien, il a des défauts : plusieurs éclats de laque à l’intérieur, belle patine.

​​​​​​​​​

TRÈS RARE ET AUTHENTIQUE SAIHAI ANCIEN

"BÂTON DE COMMANDEMENT"

 

Idéal pour compléter une armure de Samourai

Exemple d'armure avec un Saihai

SAIHAI  -  Période Edo (19éme siècle- Sans support)

PRIX :   650€

Hors frais de port.  Pour les autres pays nous consulter.

En voir plus

Réf : saihai21102020 - Saihai de la fin de la Période Edo ( Début 19éme siècle)

Ce sont uniquement les Busho de haut rang (Seigneurs de la guerre), qui, pendant le Japon féodal, utilisaient le Saihai sur les champs de bataille, pour faire des signes à leurs troupes. C’était aussi un symbole de pouvoir et de rang social.

  • Type : Saihai

  • Description : Très rare et authentique Saihai ancien d’origine

  • Époque : Fin Période Edo - Début 19éme siècle

Caractéristiques :

  • Dimensions : Environ - Manche longueur 34cm – Lanières 28cm

  • Matériau : Manche en bois et parties métalliques, lanières en papier, laque japonaise, etc.

  • Poids : 310 grs

  • Kamon (Emblème de la famille) : "Naka kage korin kiri mon" (Feuille du paulownia Korin). Ce Kamon symbolise l'abondance et la prospérité en un mot, « La chance ». Le Paulownia a été divinisé car ce serait l’arbre sur lequel le Houo (Oiseau sacré mythologique : le phénix), s'était perché.

  • Les lanières : Elles sont en papier et ont été bénies par un prêtre Bouddhiste, afin de réaliser un talisman et ainsi protéger son propriétaire et ses troupes.

  • Le cordon : Il est en soie et passe dans un trou du manche. Ce qui permet de suspendre le Saihai à l'armure du Samouraï lorsqu'il n'était pas utilisé.

 

  • Qualité :  Très bonne  

  • État :   Très bon, belle patine

  • Défauts : Plusieurs lanières sont pliées et le cordon est un peu défraîchi.

AUTHENTIQUE GUNBAI ANCIEN

"ÉVENTAIL DE COMBAT"

 

Idéal pour compléter une armure de Samourai

Le célèbre Daimyo "Takeda Shingen" avec un Gunbai

En voir plus

GUNBAI  -  Période Edo (19éme siècle)

 

PRIX :   350€

Hors frais de port.  Pour les autres pays nous consulter.

Réf : gunbai09112020 - Gunbai de la fin de la Période Edo (Début 19éme siècle)

Le Gunbai, également connu sous le nom de Gunbai-uchiwa, était un genre d’éventail de guerre, utilisé par les Daimyo, les Taisho (généraux) et les Gashira (officiers), portés pour montrer leur rang et utilisés pour commander leurs troupes de Samouraï et d'Ashigaru sur et en dehors du champ de bataille. Par les commandants des troupes de guerriers japonais de l’époque médiévale pour diriger les troupes pendant les manœuvres de combat, c’était aussi symbole de pouvoir.

Les Gunbai étaient de tailles et de formes variées et fabriqués à partir de bois brut ou laqué, avec ou sans accessoires décoratifs en métal, ou en métal massif. Souvent, ils étaient décorés de symboles, tels que des écussons familiaux, des maximes, ou des invocations aux différents dieux. Le Gunbai utilisé par le tacticien Kuroda Kanbei comportait même une boussole à l'intérieur du manche en bois. Un autre type de dispositif de signalisation en forme de fouet était connu sous le nom de Saihai.

Les Gunbai étaient typiquement des objets de famille, transmis successivement de père en fils. Ces Gunbai étaient uniques. Le Gunbai de fer en particulier pourrait également être utilisé comme arme défensive, pour se protéger contre les attaques surprises, des sabres et des flèches.

Uesugi Kenshin est le premier à avoir utilisé un Gunbai en 1563, pendant la bataille de Kawanakahima. Les guerriers prêtaient également, au Gunbai, des pouvoirs surnaturels, offrant une protection et le droit de diriger en tant que chef tribal, à quiconque l'utilisait.

  • Type : Gunbai

  • Description : Authentique Gunbai ancien d’origine est en bois. la partie centrale de l’éventail est en forme de cœur, avec une poignée rectangulaire en bois, traversante aux 2 extrémités.3 parties, sur les deux faces de l’éventail, sont laquées rouge et tout le reste est recouvert d’une laque noire. Des nombreux petits fragments de nacre sont incrustés dans la surface et forment une scène de nature, avec des montagnes, une cascade et 2 personnages. Les motifs traditionnels sont en Raden (incrustation de nacre).

 

  • Époque : Fin Période Edo - Début 19éme siècle

Caractéristiques :

  • Dimensions : Environ - Longueur totale 52,5 cm, largeur 25,5 cm, épaisseur de la surface de l’éventail 1 cm, épaisseur du manche 2 cm x 1.5 cm

  • Matériau : Manche en bois laqué noir en Aogai Raden (incrustation de nacre), laque rouge, etc.

  • Poids : 408 grs

  • Kamon (Emblème de la famille) : "Naka kage korin kiri mon" (Feuille du paulownia Korin). Ce Kamon symbolise l'abondance et la prospérité en un mot, « La chance ». Le Paulownia a été divinisé car ce serait l’arbre sur lequel le Houo (Oiseau sacré mythologique : le phénix), s'était perché.

 

  • Le cordon : Il est en soie et passe dans un trou du manche. Ce qui permet de suspendre le Saihai à l'armure du Samouraï lorsqu'il n'était pas utilisé.

 

  • Qualité :  Très bonne  

  • État :   Très bon

  • Défauts : Comme il s'agit d'un objet ancien et antique, il peut présenter de la saleté, une décoloration et de fines rayures au fil du temps, mais il n'y a aucun dommage notable.

 

 

enveloppe02.png

​​LE PRIX EST EN FONCTION DE L'ÉTAT, DE L'ANCIENNETÉ ET DE LA RARETÉ.

 

NOUS CONTACTER POUR  TOUTE DEMANDE.

 AUTHENTIQUE ICHIMONJI HIRA-JINGASA DE SAMOURAÏ

En voir plus

TRÈS BEL ET ANCIEN ICHIMONJI HIRA-JINGASA

PRIX : 850 €

Hors frais de port.  Pour les autres pays nous consulter.

Chapeau de Samouraï, de l’époque EDO.

Non signé - Fin Edo (Fin 18éme siècle)

Réf : jingasa10112020 - Jingasa de la fin de la période Edo (Fin 18éme siècle)

  • Type : Hichimonji Hira-Jingasa

  • Description : Authentique Jingasa ancien d’origine

  • Signature :  Non 

  • Époque : Fin Edo, fin du 18éme siècle.

Caractéristiques :

  • Dimensions : Environ - Diamètre 41.5 cm – Hauteur 6 cm

  • Matériau : Il est en bois laqué noir à l’extérieur et laqué rouge à l’intérieur.

  • À l’arrière, un Kabuto kan (attache)

  • À l’arrière, un Agemaki-Fusa (cordon)

  • Sur le sommet, un Hachimanza (pièce métallique au sommet).

  • Sur le devant, un Kamon (emblème de clan Samouraï) « Maruni chigai kuginuki », réalisé avec la technique du Maki-e (poudre d’or). 

  • L’intérieur est composé d'un Zabuton, (coussin et cordon).

  • Poids : 1759 grs

 

Description :

Très bel et ancien Ichimonji Hira-Jingasa(chapeau de Samouraï), de l’époque EDO. (Non signé)

Le Jingasa (lit. "chapeau de camp") était un type de chapeau porté par les guerriers japonais lorsqu'ils voyageaient ou campaient.

Ce Jingasa, de fait de sa décoration et des éléments métalliques de qualité, indique qu’il s’agit d’un Jingasa de Samouraï.​​

  • Qualité :  Bonne  

  • État :   Bon  

  • Défauts : Comme il s'agit d'un objet ancien et antique, il présente de la saleté, des rayures, des éraflures, des fissures et des éclat de laque. Le Zabuton, cordon d’attache et coussin sont défraichis, dans leur « jus, preuve de leur ancienneté ».